Des solutions innovantes pour optimiser les collectes de déchets

(déchets = matières dans une économie circulaire)


Polygone adresse ses services à tous les producteurs de déchets quel que soit le secteur d’activité. Sa flotte de camions sillonne ainsi le Luxembourg pour collecter tous types de matières à recycler et à traiter, et ce, sous toutes les formes. Olivier Mulot, directeur du département logistique, nous fait part des projets d’innovation de l’entreprise en matière de transport de déchets.

Olivier Mulot, directeur du département logistique.

Photographie © Marie De Decker

Quelle expertise Polygone possède-t-elle dans la gestion des déchets?

Polygone est présente sur le marché luxembourgeois de la collecte des déchets depuis plus de 30 ans. Notre partenaire, Ecotec, trie et reconditionne une grande partie des matières à recycler afin de les revaloriser sur le marché européen.

Nous avons développé une gamme étendue de services afin de collecter les déchets quelle que soit la configuration des chantiers et la nature des déchets. Nous sommes capables de collecter les déchets en grands volumes de 13 à 60 m3, mais également en plus petits volumes ouverts ou fermés de 5 à 10 m3 pour permettre l’évacuation des matériaux sur les chantiers plus exigus. Nous collectons également les déchets ménagers en poubelles, les cartons et le verre pour des volumes de 1 à 5 m3. Nos camions grues – également utilisés chez Polygone pour le placement de bâtiments modulaires – servent par ailleurs à collecter des déchets en «big bag», de grands sacs d’environ 1 m3, entreposés sur les étages des bâtiments et difficiles d’accès. Enfin notre camion à hayon nous aide à récolter les déchets en petits conditionnements suivant la nature des déchets (sacs d’1 m3, plastibacs, gitterbox, ASP, IBC, palettes, etc.).

Quels sont vos derniers projets en date dans ce domaine?

Nous avons récemment participé aux chantiers de démolition du bâtiment RTL et des bureaux Lux 18 et Lux 20 (surface 26.000 m2) pour le compte de la société ISG et travaillons actuellement à la déconstruction du bâtiment Jean Monnet au Kirchberg. Une autre entité de Polygone organise le démontage du bâtiment et nous prenons ensuite en charge la collecte des déchets. Ce travail d’équipe permet d’identifier préalablement les matériaux à démonter et à revaloriser par la suite.

Quelle place tient l’innovation dans vos activités?

Polygone veille à innover dans le domaine de la collecte. Notre volonté est d’orienter nos efforts vers le conseil au client. Nous avons à ce titre développé en collaboration avec le LIST un outil d’aide à l’optimisation de centres de tris: le projetOCTogone. Nos collaborateurs saisissent les données relatives à une commande client et cet outil optimise ensuite le choix des contenants en cherchant à minimiser le coût, à optimiser l’espace de stockage des déchets et à minimiser le CO2 produit par les collectes. Aujourd’hui ce prototype est en phase de test; en modifiant le poids donné à chaque critère, nous pouvons optimiser davantage l’une ou l’autre de ces trois variables – ou trouver un équilibre entre les trois – en fonction des priorités du client afin de lui proposer différentes solutions et alternatives. Cet outil nous permet entre autres d’estimer avec précision le budget global lié à la gestion des déchets d’un chantier ou d’un client sur une période donnée.

Nous collaborons également avec le LIST sur le projet SWAM (« Smart Waste Collection Systems »), dont le concept est illustré sur le schéma ci-contre. Nous placerons dans ce cadre des capteurs de remplissage dans les poubelles de nos clients afin d’optimiser leur chargement. Cette donnée, couplée avec d’autres indicateurs comme l’encombrement en temps-réel des routes, permettra de déclencher des tournées de récolte optimisées et garantissant un haut niveau de qualité de service à nos clients. Ces derniers ont en effet tous des contraintes qu’il nous faut considérer, par exemple sur les heures de collecte – qui peuvent varier d’une activité à une autre (par exemple un grossiste alimentaire préférera une collecte le matin, tandis qu’un restaurateur voudra libérer le service du midi et du soir). Ce projet nous permettra à terme de faciliter le travail du client, qui ne devra plus nous prévenir lorsque ses poubelles auront un taux de remplissage critique – en bénéficiant d’un système qui s’adapte automatiquement à ses besoins. Le client ne doit plus se tracasser d’anticiper la demande de vidange de son bac à déchets en fonction de jours prédéfinis dans la semaine, mais c’est le système qui va le faire en s’adaptant à la production réelle de déchets quelle que soit la saison. Ce projet est actuellement en phase de développement.

Quels sont les avantages de vos services?

Polygone se positionne comme un partenaire en essayant toujours de s’adapter aux besoins et aux contraintes des clients. Par défaut nous ne disons jamais non, mais tentons toujours de proposer une ou plusieurs alternatives. Nous développons de plus en plus le conseil à nos clients pour leur permettre d’être plus performants, de gagner de l’espace, de minimiser leurs coûts, d’être en règle avec la législation, etc. Nous avons l’ambition d’offrir des prestations fiables, agiles et avec un bon rapport qualité/prix. A travers nos projets de recherche, nous remettons régulièrement en question nos modes opérationnels de manière à les améliorer et à proposer un service optimisé et tourné vers l’avenir.


Polygone
37, rue de la Gare
L-7502 Mersch
info@polygone.lu
www.polygone.lu


Retrouvez cet article en ligne sur le numéro 122 du magazine LG Gemengen ( p.60)

2019-06-13T16:00:28+02:00